fbpx
  • 06.59.98.19.39
  • Enghien-les-Bains (95880) / La Teste-de-Buch (33260)
  • Lundi - Samedi : 8h - 19h

Actu

La e-cigarette peut-elle être considérée comme un outil de sevrage tabagique ?

Selon la haute autorité de santé (HAS) 97 % des fumeurs n’arrivent pas à arrêter seuls.

Selon le Baromètre Santé 2017, publié en 2019 par Santé Publique France, la vape est le recours le plus fréquent utilisé par les fumeurs qui désirent arrêter la cigarette.

En France, « les vapoteurs âgés de 18 à 75 ans ont quasiment déjà tous une expérience avec le tabac : parmi les vapoteurs quotidiens, 49,5 % sont d’anciens fumeurs et moins de 1 % n’ont jamais fumé. 

La cigarette électronique semble rencontrer un franc succès auprès des Français. Ce qui n’empêche pas certaines interrogations : la cigarette électronique, quel est son fonctionnement ?  La vape présente-t-elle des risques ? et est-elle vraiment un outils efficace pour le sevrage tabagique ?

La cigarette électronique : qu’est-ce que c’est ?

La cigarette électronique, l’e-cigarette, la vapoteuse ou la vape est un dispositif électronique qui consiste à chauffer une solution liquide appelée e-liquide pour générer une vapeur aromatisée. C’est cette vapeur qui est ensuite aspirée par l’utilisateur.

Le principe du vapotage est de produire de la vapeur en chauffant  l’e-liquide qui sert de substitut au tabac à une température d’environ 60°. La fumée de la cigarette classique, elle, est générée suite à une combustion à une température qui atteint 500 à 700°.

La vape représente t’elle des risques ? 

le Pr Bertrand Dautzenberg, Tabacologue, Pneumologue et auteur du récent rapport de l’OFT*,  a donné son avis sur la cigarette électronique. En effet, il indique être contre son interdiction, mais cette dernière n’ayant fait l’objet d’aucune étude sérieuse il recommande toutefois de « réglementer le produit, sa distribution et son utilisation ». Il incite donc à une grande prudence sur l’utilisation de la vape.

En effet, les substances présentes dans les e-liquides peuvent induire des effets à court ou moyen terme.

Et les effets secondaires d'une utilisation à long terme de ce dispositif restent pour le moment inconnus. Raison pour laquelle, l’e-cigarette est déconseillée pour les non-fumeurs.

En résumé l’utilisation de la e-cigarette reste à ce jour controversée, notamment par rapport à ses éventuels dangers, même s'ils restent moins importants que ceux liés à la cigarette classique.

Le vapotage est-ce un outil de sevrage tabagique ?

La cigarette électronique ou l’e-cigarette n’a pas, dans l’immédiat, prouvé son efficacité dans l’aide au sevrage tabagique. En effet, s’il s’agit d’un moyen efficace pour réduire la consommation de tabac, mais c’est en l’occurrence beaucoup plus difficile d’en stopper complétement l’utilisation.

Pourquoi ? parce que l’utilisation de la vape est vraiment addictive, c’est comme une tétine or en absence d’étude sur l’utilisation à long terme de la vape cette dernière ne doit être utilisée que de façon transitoire. Malheureusement  aujourd‘hui nombre de personnes sont dépendant à leur e-cigarette, autant qu’ils l’étaient à leur cigarette auparavant. C’est donc pour eux tout aussi difficile d’arrêter de fumer la e-cigarette que la cigarette.

On peut donc en conclure qu’elle n’est pas un dispositif de sevrage tabagique et aucune étude ne démontre qu’elle est une thérapie sûre et efficace dans ce cadre-là. Pire… Avec un taux de nicotine variable et parfois important (les experts demandent d’ailleurs de porter à 18 mg/ml la concentration maximale de nicotine dans les e-liquides hors statut de médicament), elle engendre aujourd’hui une addiction à la nicotine. Certains fumeurs lâchent la cigarette pour l’e-cigarette  sans arriver ensuite à stopper leur consommation. Sans parler de ceux qui repassent de l’e-cigarette à la cigarette fument en général plus que par le passé.

L’avis de la haute autorité de santé (HAS) sur la cigarette électronique :

La cigarette électronique, avec ou sans nicotine, n’est pas un produit de consommation anodin, car  même si elle en comprend moins que la cigarette traditionnelle elle contient aussi des produits toxiques.

Dans l’état actuel des connaissances, la cigarette électronique ne fait pas partie des traitements recommandés pour arrêter de fumer car il n’est pas démontré qu’elle :

  • soit sans danger ;
  • qu’elle permette d’arrêter de fumer

La HAS ne recommande pas la cigarette électronique comme outil de l’arrêt du tabac.

La HAS reste attentive à toute nouvelle donnée qui permettra de réévaluer la place de la cigarette électronique dans la stratégie thérapeutique d’arrêt du tabac.