fbpx

Actualité

Quels sont les chiffres du tabac en France en 2020 ?

Le tabagisme est responsable de plus de 75 000 décès par an mais reste malheureusement très courant en France.

Le tabagisme est responsable de plus de 75 000 décès par an mais reste malheureusement très courant en France.

En juin 2020, Santé Publique France a indiqué cependant qu'après une période de relative stabilité entre les années 2010 et 2016, la consommation de cigarettes est désormais en baisse.

Cette prévalence du tabagisme a notamment baissé parmi les profils féminins entre 2018 et 2019, que ce soit pour le tabagisme ou bien encore pour le tabagisme quotidien.

Quelles sont les statistiques du tabagisme en France en 2020 ?

30,4% des personnes âgées de 18 à 75 ans déclaraient fumer du tabac en 2019, soit plus de 10 millions de personnes.

Parmi eux, 34,6% des profils étaient des hommes et 26,5% étaient des femmes.

Un quart fumait tous les jours (24,0%).

Quelle est l’évolution de la consommation de cigarettes en France ?

Entre les années 2014 et 2019 :

La prévalence du tabagisme a chuté de 11% passant ainsi de 34,3% à 30,4%.

Une baisse de 16% a été observée pour la prévalence du tabagisme au quotidien, passant en 5 années de 28,5% à 24,0%.

Cette diminution de la consommation de tabac quotidienne a été observée pour les deux sexes, avec 5,4 points de baisse chez les hommes (32,9% à 27,5%) et 3,7 points de baisse chez les dames (24,4% à 20,7%).

La prévalence des ex-fumeurs est restée stable (31,9%).

Il est à noter que la part de personnes déclarant n'avoir jamais fumé a augmenté de 33,7% à 37,7% sur la période.

La prévalence du tabagisme au quotidien par tranche d'âge a été également en baisse pour chacune des tranches d'âge comprises entre 18 et 54 ans.

La prévalence du tabagisme quotidien a été globalement stable envers les personnes âgées de 55 à 75 ans.

Entre les années 2018 et 2019 :

La prévalence du tabagisme a chuté parmi les femmes, que ce soit pour le tabagisme ou bien encore pour le tabagisme quotidien.

La prévalence du tabagisme quotidien par tranche d'âge n'a pas montré d'évolution significative sur cette période.

Quels sont les chiffres du tabagisme féminin en France ?

34,6% des hommes et 26,5% des femmes sont des fumeurs.

La prévalence du tabagisme au quotidien grimpe à 20,7% parmi les femmes et à 5,8 % pour le tabagisme occasionnel.

En 2019, les femmes fumaient en moyenne moins de cigarettes, avec 11,4 cigarettes par jour, stable par rapport à 2014.

Quels sont les chiffres du tabagisme chez les jeunes en France ?

Environ 200 000 jeunes commencent à fumer en France chaque année.

L'âge où commence le tabagisme se situe généralement autour des 13-14.

Lorsque trois enfants expérimentent le tabac, deux tiers d’entre eux resteront consommateurs une partie de leur vie.

Quelle est la moyenne de cigarettes par jour ?

Les fumeurs quotidiens de 18-75 ans fumaient en moyenne 12,5 cigarettes par jour en 2019.

La variation par rapport à 2018 ne fut pas significative.

La consommation moyenne a été en baisse par rapport à 2014 (environ 13,4 cigarettes par jour).

En 2019 parmi les personnes fumants au quotidien, les hommes fumaient en moyenne 13,5 cigarettes par jour, en baisse significative par rapport à 2014 ( environ 14,6 cigarettes/jour).

Les femmes fumaient, en moyenne moins, 11,4 cigarettes par jour, mais la quantité consommée était stable par rapport à 2014.

Quelle est le taux de mortalité du tabagisme en France ?

Chaque année, environ 75 000 personnes décèdent suite au tabagisme, soit environ 13% des décès survenus en France.

En moyenne, c’est environ un fumeur régulier sur deux qui décède des conséquences de son tabagisme.

Il ne faut pas oublier que la fumée de cigarette contient plus de 4000 substances chimiques, dont beaucoup sont toxiques, et au moins 50 d’entre elles sont cancérigènes.

D'ailleurs, entre 80 à 90% des cancers du poumon sont applicables au tabagisme actif.

Mais enfin une bonne nouvelle, en France, environ 1,6 millions de personnes ont arrêté de fumer entre 2016 et 2018, soit près de 2 200 personnes qui se décident chaque jour.

 Pourtant, sur le mois d’avril 2020, lors du confinement, les livraisons de tabac aux buralistes français ont bondi 23,7%.

Le confinement a-t-il reboosté la consommation cigarette ?

En partie seulement.

Outre son enquête annuelle, Santé Publique France a aussi mis en place une enquête beaucoup plus légère, afin de suivre 2.000 personnes et mesurer l’évolution du tabagisme chez les fumeurs.

Fin mars, soit après deux semaines de confinement, 55% d’entre eux disaient n’avoir absolument pas modifié leur comportement, 19% indiquaient avoir moins fumé, tandis que 27% assuraient avoir véritablement augmenté leur consommation de tabac, passant à cinq cigarettes de plus par jour en moyenne.

Pour quels motifs ?

Santé Publique France a identifié trois motifs :

  • L’ennui et le manque d’activité,
  • l’anxiété et le stress,
  • Le plaisir préservé dans la journée

Fort de ce constat, Santé Publique France a lancé depuis le 5 février 2021 une campagne de promotion de l’arrêt du tabac : les Français sont invités à envisager le contexte sanitaire actuel telle une opportunité pour se décider à arrêter de fumer.

En effet, il est toujours bénéfique d’arrêter et cela permet également de diminuer la transmission du virus et d’éviter une aggravation si l’on s’avère positif au Covid-19.

Cette campagne est destinée aux fumeurs âgés de 18 à 64 ans et s’articule en trois volets :
•    Une campagne digitale qui renvoie vers les outils Tabac info service
•    Des opérations spéciales, notamment en radio, dans la presse quotidienne et sur les réseaux sociaux
•    Un volet « Professionnels de santé » disponible en presse digitale

N’oublions pas que le tabac reste un problème de santé publique majeur et la pandémie actuelle ne doit absolument pas briser la dynamique de baisse historique du tabagisme en France de ces dernières années, avec 1,9 million de fumeurs au quotidien en moins entre 2014 et 2019.