fbpx

Qu’est-ce que le tabac exactement ?

Imprimer

Le tabac est une plante utilisée afin de fabriquer des produits contenant de la nicotine.

Ces produits contiennent également une multitude de substances chimiques qui causent de graves problèmes de santé.

Qu’est-ce que le tabac exactement ?

Le tabac est une plante : la Nicotiana tabacum et la Nicotiana rustica.

Ces dernières contiennent de la nicotine, une drogue qui rend dépendant et a des effets à la fois stimulants et dépresseurs.

 Les feuilles de tabac servent à fabriquer des produits pouvant être consommés de différentes manières, tels que :

Bien que le tabac soit légal, les lois fédérales, provinciales et municipales régissent de manière très stricte sa fabrication, sa commercialisation, sa distribution ainsi que son utilisation.


Quelle est l’origine du tabac ?

Les produits du tabac sont réalisés à partir de feuilles de la plante de tabac.

Ces feuilles sont ensuite séchées, fermentées et laissées vieillir avant d’être transformées en produits.

Le tabac était autrefois cultivé et utilisé comme herbe sacrée et curative par les peuples autochtones d’Amérique du Nord.


Comment le tabac est-il coupé ?

Le tabac est coupé différemment selon la façon dont il sera transformé :

Quels sont les effets de la nicotine sur les humeurs ?

Ils sont subtils, complexes et puissants.

En effet, certaines personnes sentent que le tabac les rend très alertes, les aide à se concentrer, et à se détendre.

Des recherches ont prouvé que le tabac cause une augmentation de la dopamine.

Cette substance chimique est présente dans le cerveau, ce qui accroît le sentiment de plaisir et renforce également le désir de continuer à fumer.

Le tabac mais aussi la fumée secondaire peut irriter les yeux, le nez et la gorge.

La fumée du tabac peut provoquer également :

Le sens du goût et de l’odorat est également atténué.

Il réduit aussi l’appétit et entraîne la production d’acide dans l’estomac.

Les facteurs suivants influencent sur les effets du tabac :


Combien de temps dure la sensation du tabac ?

Lorsqu’une personne fume, elle en ressent les effets en moins de 10 secondes.

Ces effets durent généralement que quelques minutes.

Le tabac crée-t-il une dépendance ?

Le tabac en lui-même ne crée aucune dépendance.

Par contre, la nicotine qu’il contient produit une forte accoutumance.

Lorsqu’une personne commence à fumer des cigarettes, surtout si elle est jeune, le risque qu’elle développe réellement une dépendance au tabac est assez élevé.

De plus, les nouveaux fumeurs atteignent très rapidement une tolérance aux effets initiaux désagréables de la fumée du tabac.

Et, s’ils en plus ils en apprécient les effets stimulants et agréables, ils risquent de fumer beaucoup plus régulièrement.

Les personnes qui fument des cigarettes régulièrement ont tendance à fumer un nombre identique de cigarettes quotidiennement.

Les français consomment en moyenne 15 cigarettes par jour.

La “nicotinomanie” repose sur une multitude de facteurs psychologiques et physiques.

Les facteurs psychologiques incluent une sensation de plaisir et de vivacité d’esprit.

Le fumeur moyen apprend à dépendre de la nicotine pour lui procurer ces sensations.

De plus, il acquiert rapidement des signaux conditionnés, ou bien encore des déclencheurs, qui le poussent à fumer.

Certaines personnes, par exemple, fument toujours après un repas, en réalisant certaines tâches, ou bien encore, lorsqu’elles sont déprimées ou anxieuses.

Ces déclencheurs donnent tous lieu à des comportements ou à des habitudes très difficiles à modifier.

Au nombre des signes d’accoutumance physique à la nicotine, il est possible de mentionner :

Les “nicotinomanes” développent une tolérance aux effets souhaités.

Ils pourraient ne plus avoir aucun plaisir à fumer, mais continuer de le faire quotidiennement afin de combler leur état de manque mais aussi de leur éviter le syndrome de sevrage de la nicotine.

Les symptômes du sevrage de la nicotine peuvent être très incommodants.

Ils comprennent :

Ces symptômes disparaissent généralement en l’espace de quelques semaines.

Néanmoins, certaines personnes peuvent être incapables de réussir à se concentrer et de ressentir un besoin intense de fumer pendant plusieurs semaines ou mois après avoir abandonné le tabac.

Selon certaines études, des facteurs génétiques peuvent jouer un rôle dans la dépendance à la nicotine.