fbpx

Comment savoir si vous fumez trop ? : symptômes et maladies

Image

Le tabagisme est très néfaste pour la santé. Le sevrage représente donc la meilleure solution pour se prémunir de tout problème de santé pouvant y être lié. Des symptômes chroniques peuvent apparaître lorsque l'on fume beaucoup, ce qui peut par conséquent altérer la qualité de vie. Mais comment savoir si l'on consomme beaucoup de cigarettes ?

Quels sont les premiers symptômes qui apparaissent quand une personne fume trop ?

Vous souhaitez savoir si votre consommation de tabac est excessive ? Il faudra commencer par estimer le budget que vous allouez par mois aux paquets de cigarettes. Vous pouvez d'ores et déjà vous considérer comme étant un grand fumeur si vous dépensez plus de 350 euros par mois sur les paquets de cigarettes et que vous en consommez plus d'un par jour. Il faudra par la suite observer votre comportement face à la cigarette. Une personne qui fume trop a tendance à fumer des cigarettes dès qu'elle ouvre les yeux jusqu'à ce qu'elle les ferme. Si un gros fumeur se trouve dans un lieu où lui est impossible ou difficile de fumer, il aura du mal à le supporter.

La dépendance à la nicotine requiert un sevrage en cas d'impossibilité de ne pas fumer durant une longue période et de consommation importante. Un autre signe d'une consommation excessive est que les gros fumeurs tendant à enchaîner les cigarettes.

Symptômes pouvant être ressentis après avoir trop fumé

Les grands fumeurs peuvent ressentir plusieurs symptômes dont :

  • mal à la tête ;
  • inflammation des gencives ;
  • voix rauque ;
  • irritation des yeux ;
  • rides plus profondes et plus nombreuses au visage : vieillissement prématuré de la peau ;
  • diminution de l'odorat, du goût et de l'appétit ;
  • essoufflement ;
  • expectorations et toux ;
  • infections de la gorge et du nez à répétition avec des maux au niveau de la gorge ;
  • fatigue persistante ;
  • mal à respirer.

Le sevrage du tabagisme offre de multiples avantages, même avec un long passé de fumeur et à un âge avancé, des effets bénéfiques pouvant être rapidement ressentis, ainsi que la réduction de maladies graves, telles que le cancer. Il est toujours important d'arrêter de fumer, même si vous avez déjà développé un cancer. Le traitement sera nettement plus efficace après avoir arrêté le tabac.

Manifestations physiques chez une personne qui fume beaucoup

Le premier constat est assez simple à effectuer. Le tabagisme peut en effet provoquer des difficultés respiratoires, des crachats, ainsi qu'une toux matinale chronique. Quant à la peau d'une personne qui fume beaucoup, celle-ci est généralement assez terne. Consommer de la cigarette de manière excessive peut également provoquer de la fatigue. Il est en effet possible d’avoir moins d'endurance, en particulier lorsque l'on fournit beaucoup d'efforts. Un grand fumeur sera aussi plus sujet aux rhumes et autres maladies hivernales.

Maladies engendrées chez les gros fumeurs

Les conséquences principales du tabagisme sont citées ci-dessous.

Cancer

Un tiers de tous les cancers est lié au tabac. Des milliers d'individus meurent chaque année en France du fait qu'ils fument beaucoup. Cela peut engendrer ;

  • des cancers du col de l'utérus ;
  • cancers de la vessie ;
  • cancers du pancréas, de la gorge, de la bouche et des fosses nasales ;
  • le plus fréquent est le cancer des poumons.

Les cancers des poumons peuvent également manifester des signes plus généraux, tels que : le gonflement progressif de l'extrémité des doigts, des troubles nerveux avec confusion, des phlébites, un mal de tête constant, de la fièvre prolongée, une perte d'appétit, un amaigrissement et une fatigue générale.

Maladies des voies respiratoires

Le tabagisme favoriserait les infections pulmonaires. Le fumeur peut souffrir de complications reliées à l'asthme, ainsi que d'emphysèmes pulmonaires et de broncho-pneumopathies chroniques obstructives.

Maladies cardiovasculaires

Les femmes combinant entre le tabagisme et la prise de pilule de contraception voient le risque de développer des maladies cardiovasculaires augmenté. Fumer accroît le risque de thromboses, elles-mêmes responsables d'obstruction des artères des membres inférieurs et d'AVC. L'infarctus du myocarde, l'insuffisance cardiaque, ainsi que l'angine de poitrine sont plus sévères et plus fréquents chez les fumeurs.

Questions relatives au sevrage du tabagisme

Voici des réponses à des questions qu'un fumeur souhaitant faire un sevrage du tabagisme devrait connaître.

Faire disparaître l’envie de fumer

Il est vrai que c'est dur durant les premières semaines. Mais, vous n'aurez plus envie de fumer trois mois après le sevrage si vous en avez la volonté. Toutefois, l'envie de fumer peut prendre plus de temps à partir de votre esprit si vous êtes psychologiquement addicts.

Est-il nocif d'arrêter la cigarette de manière définitive ?

Pas de risques à cela. C'est d'ailleurs plutôt bien de le faire. Le bénéfice en vaut la peine bien que certains moments d'inconfort referont surface des suites du sevrage définitif brutal. Il n'y a donc pas de risques si vous souhaitez arrêter la cigarette de manière brutale.

Régénération des poumons après avoir arrêté le tabac

Les poumons entament la procédure de régénération dès les premières heures qui suivent cette alternative. En effet, il a été scientifiquement prouvé que les poumons sont dotés d'une capacité naturelle de régénération.

Prendre RDV
Centre Laser Stop Tabac
Faites le pas pour vous libérer de l’addiction